La passion, un moteur puissant

Pour Jean-Luc Lagardère, le sport et les émotions intenses qu’il procure étaient le sel de la vie. Passionné de chevaux, il achète son premier pur-sang en 1966 (son cheval Sagamix remportera le Prix de l’Arc de Triomphe en 1998). Peu après, il fonde Matra Sports, le pôle Courses de son entreprise Matra Automobile, dont l’écurie de coureurs remportera le championnat de Formule 1 en 1969 ainsi que les 24 Heures du Mans en 1972, 1973 et 1974.

 

Ses objectifs atteints dans le domaine de la course automobile, Jean-Luc Lagardère cherche un nouveau défi à relever. En 1982, il entreprend de faire passer le vénérable Racing Club de France, alors en troisième division, au rang de club européen de grande envergure. Il rachète le club, devient président et met en œuvre une politique ambitieuse de transferts. Cette orientation propulsera son équipe en première division dès 1984 puis en finale de la Coupe de France en 1989.

03-ourhistory-img1

Une passion familiale

Puis c’est au tour du fils de Jean-Luc Lagardère, Arnaud, de reprendre le flambeau. Grand amateur de course automobile, de football et de tennis, il se lance un nouveau défi : utiliser les liens historiques de sa famille avec le sport pour explorer de nouvelles opportunités de croissance. Il commence par créer le Team Lagardère, un centre d’entraînement professionnel pour le tennis et l’athlétisme.

Sa deuxième décision va changer la donne : l’acquisition de Sportfive en 2006 marque le coup d’envoi de la branche “sport” du groupe Lagardère. Consolidée par une série d’acquisitions stratégiques – IEC in Sports en Suède, Upsolut en Allemagne, World Sport Group en Asie,  Best et Gaylord aux États-Unis – cette branche se développe progressivement pour devenir un acteur mondial offrant une gamme complète de services dans le domaine du sport. Elle contrôle également des clubs de sport prestigieux comme le Racing Club de Paris ou le complexe de Saddlebrook en Floride

03-ourhistory-img1
03-ourhistory-img2
03-ourhistory-img3

Une passion d’avenir

En 2011, Arnaud Lagardère renforce l’engagement de cette nouvelle branche en ajoutant à son offre la gestion de salles et la production de spectacles. La division Live Entertainment acquiert des concessions d’exploitation de salles aussi emblématiques que les Folies Bergère et le Casino de Paris puis lance plusieurs productions et tournées d’artistes de premier plan. Le succès est au rendez-vous.

 

Aujourd’hui, une nouvelle page s’écrit. Fort d’une approche intégrée de ses activités bicéphales, Lagardère Sports and Entertainment possède une culture unique, moderne et innovante. Au fil de son histoire ses plus précieux atouts sont toutefois toujours restés les mêmes : la passion, l’enthousiasme et l’émotion.

 
Nous sommes Lagardère Sports and Entertainment.

03-ourhistory-img4 03-ourhistory-img4